© 2007-2014

© 2007-2014
G@ttoGiallo
G@tto: Vente Paris-Oberkampf/Achat Marseille

1-Sardinia 2-Paris-Ober 3-Marseille-Vieux-Port

May 29, 2007

Jokes of the season...


around 4pm... 27°C


and a few hours later, 14°C
Juste comme ça !

May 18, 2007

Get your kicks on ave George V and you'll be sick...

Saisissant !



Angle avenue George V / rue Quentin Bauchart.

Une bâche géante en trompe-l'œil, oeuvre du plasticien Pierre Delavie / Athem,
cache actuellement le chantier de réhabilitation commandité par le groupe financier
Bleeker, nouveau propriétaire de l'ancien siège de la Croix Rouge.
La fin des travaux est prévue pour fin 2007.
___

May 15, 2007

The Singapore Sling, a Tiger's Taste


The Singapore Sling is both :
- a cocktail that was invented by Ngiam
Tong Boon
for the
Raffles Hotel in Singapore
sometime between 1910 and 1915
- and a movie directed and written by Nikos
Nikolaidis
(programmed by arte
on thursday may 17th).

At one point the recipe fell into disuse and was
forgotten
by the bar staff.
The recipe currently used by the hotel was
the result
of recreating the original recipe based
on the memories
of former bartenders and some
written notes that they
were able to discover.


The original recipe used at the Raffles Hotel does not
include club soda.

The Singapore Sling is available on all Singapore
Airlines flights, and the drink is free on all classes
of travel.





A premixed Singapore Sling at Raffles Hotel,
Singapore
costs S$ 19.80 (including a 10%
service charge, as of
September 17, 2006).

The freshly made orginal is the best - make
sure to ask
the bartender to mix it for you.

(Wikipedia)

___


May 06, 2007

May 05, 2007

La controverse Franco-Piémontaise sur le Dahu

Suite à la publication sur ce blog de l'histoire édifiante "De la Tonte du Gazon en Pente", basée sur l'aide
apportée par une petite bête, le Dahu - encore aujourd'hui entouré par une nébuleuse de rumeurs et racontars
sans réel fondement - une correspondance délirante s'est engagée entre ceux qui maîtrisent le sujet, tels
G@ttoGiallo - pour ne pas le citer - et certains hérétiques, propagateurs de contre-vérités nuisibles et autres
charlatans de tout poil, dont voici un court extrait que je me dois de porter à la connaissance des admirateurs
du Dahu.


La contestation porte sur les bases dogmatiques (sur lesquelles reposent des données scientifiques) de
l'existence du Dahu, à savoir le fait qu'il répugne à s'alimenter au dessus de 355m parce qu'il trouve que l'herbe
y est dégueulasse et - ce qui est un comble - jusqu'à des propos blasphématoires son aspect physique!


Et voilà ce que Beppe da Vigliano prétend, je cite :
"Il dahù è un 'animale con due gambe più corte..... esiste il dahù destroso e il dahù sinistroso, in quanto gira
intorno alla vetta della montagna"...

et :
".. infatti intorno al Biellese ci sono le montagne, anche se, io che vado spesso in montagna a cercarlo, non
sono ancora riuscito a fotografarlo. :-)"


Et moi :
"Ma non vive in alta montagna ! Questa è proprio una trovata da Biellese, per vendere la lana ai Dahu !
Et d'ailleurs, s'il n'a jamais pu en photographier, dans la montagne, c'est bien parce qu'il n'y en a pas!

Dans un autre passage, (il y a de toute évidence, méprise) :

"Mi fa molto piacere sapere che esistono altri "cacciatori" di DAHU'.
By Beppe. ;-)"
et...
"Si è aperta ufficialmente la caccia al Dahù".
On croit rêver! Moi chasser le Dahu ? D'où ma réplique acérée, mais toutefois soucieuse de ramener la brebis
égarée sur le droit chemin :

"Nei paesi civilizzati non si caccia il Dahu, lo si onora. Prendi nota che senza la contribuzione del Dahu l'avvenire
del prato inclinato sul tetto del Palazzo Omnisport di Bercy, a Parigi, sarebbe seriamente compromesso!
Dai un'occhiata alla testimonianza video in fondo alla pagina di "Paris Point Griset". No ma, ragazzi, siamo
seri infine!"

G@ttoGiallo

Ou encore, toujours Beppe da Vigliano :
"Su questo blog c'è altro sul dahù : http://amableitaly.blogspot.com/"

Réponse de G@ttoGiallo :
"Malafede o candore o, forse, un terribile malinteso. Se consulti le opere specializzate, ti renderai conto che
l'animale rappresentato nel tuo documento non può essere un Dahu. In effetti il paesaggio indica chiaramente
che ci troviamo in alta montagna. Ebbene, il Dahu non supera mai i 355 m. sul livello del mare. E sai perchè ?
Il motivo è radicale : l'erba è migliore a livello collinare. L'argomento non tollera contraddizioni perchè riposa
su dati scientifici. In effetti, lunghi ed estremamente complessi test in laboratorio hanno dimostrato, e ti risparmio
i tediosi dettagli, che il Dahu, nella sua lotta per la sopravvivenza, ha scelto il regime alimentare ideale.
Non perseverare nell'errore.
PS : Certo, darò un'occhiata ai probabili deliri del sedicente specialista che, apparentemente, ti ha lusingato
con argomenti sediziosi...

J'ai vérifié : la source de Beppe n'est qu'un ramassis de mensonges !

Que dire, encore, de M. Camminante qui me met au défi de contredire les montagnards piémontais, lesquels
prétendent croiser quotidiennement des Dahus respirant tranquillement l'air raréfié des hauteurs...
Voici son angle d'attaque :
"Ebbene, il Dahu non supera mai i 355 m. sul livello del mare ? Prova a dirlo ai valligiani, G@ttogiallo!

Je n'ai pas perdu patience, non, je l'ai juste invité à réfléchir à ce phénomène hallucinatoire bien connu des
alpinistes et des plongeurs...

"Ah, caro Camminante, fermati e rifletti... Anche la persona più sprovveduta sa che i poveri valligiani sono preda
di allucinazioni, e più salgono, peggio è, fino ad avere visioni terribili di dahus vestiti come gondolieri veneziani
o, peggio ancora, in sarong, seguiti da un corteo di massaggiatrici indonesiane !
Si tratta solo di un effetto perverso dell'altitudine, allora scendi, cammina in pianura, non ti azzardare
al di sopra delle inoffensive colline... vai a contemplare i rododendri della Burcina e stammi bene.


D'autres imposteurs, faux apôtres et autres Savonarole, se cogneront encore et toujours à la surface lisse et
adamantine de l'évidence.

Le combat continue.

Oh non! Voilà que les Autrichiens s'y mettent aussi !
_____________________________________________

May 02, 2007

GattoGiatto relate un communiqué de la Maison des Ecrivains

Relents d'autodafés ou pragmatisme ?
(Toujours sur le site de L'Autre Campagne - c'est trop fort!)

Dans le journal gratuit "20 minutes" du 16 avril, figure une interview de Nicolas Sarkozy. Entre autres sujets, il y parle de l'université et prend pour exemple de filière inutile, et qui ne devrait plus être prise en charge par les fonds publics, l'enseignement de la "littérature ancienne" :

« Vous vous fixez comme objectif de ne laisser aucun enfant sortir du système scolaire sans qualifications. Comment comptez-vous parvenir à cet objectif ? Par exemple dans les universités, chacun choisira sa filière, mais l’Etat n’est pas obligé de financer les filières qui conduisent au chômage. L’Etat financera davantage de places dans les filières qui proposent des emplois, que dans des filières où on a 5000 étudiants pour 250 places.
Si je veux faire littérature ancienne, je devrais financer mes études ? Vous avez le droit de faire littérature ancienne, mais le contribuable n’a pas forcément à payer vos études de littérature ancienne si au bout il y a 1000 étudiants pour deux places. Les universités auront davantage d’argent pour créer des filières dans l’informatique, dans les mathématiques, dans les sciences économiques. Le plaisir de la connaissance est formidable mais l’Etat doit se préoccuper d’abord de la réussite professionnelle des jeunes. »
«Le Pen ne m'intéresse pas, son électorat, si»

Ne prenons pas à la légère ces déclarations du candidat de l’UMP. Pour lui, l’Etat n’a pas à assumer le prix de la culture.
Son jugement sur le « plaisir de la connaissance », opposé à l’utilité ou à la rentabilité érigées en principe politique, manifeste une ignorance et un mépris dangereux qui menacent le socle de toute société démocratique. Il avertit les artistes et les penseurs, nous écrivains, en particulier, du sort qu’il réserve à la culture, la littérature au premier chef, et à leur transmission par l’Education nationale Tous les chefs d’Etat, jusqu’ici : Charles De Gaule, Georges Pompidou, François Mitterrand comme Jacques Chirac ont, chacun à leur manière, exprimé leur attachement à l’héritage intellectuel et artistique qui fonde l’identité française. Ils ont écrit, se sont revendiqués de la poésie, du roman, de l’art.
Dans le contexte déjà alarmant que dénonce notre Appel Filières littéraires, une mort annoncée ?, la gravité de cette déclaration ne peut nous laisser d’illusions. Elle engage la communauté littéraire et éducative à se mobiliser.
26 avril 2007

GattoGiallo's Point of View : PRESIDENTIELLES

L'AUTRE CAMPAGNE
Je ne peux pas voter - simple question de nationalité - mais je peux m'exprimer sur ce blog et, si je ne brandis pas avec entousiasme le drapeau Royal, je tourne energiquement mes deux pouces vers le bas (dans l'esprit panem et circenses) à la seule évocation de Sarkozy.
Je n'ai pas d'argumentation politique, ce n'est pas dans mes cordes et je le regrette régulièrement en période électorale, mais j'ai des oreilles et un instinct qui détecte sans faillir le danger. En France, dans le climat social actuel, donner le pouvoir à un tel homme équivaut à mettre le feux aux poudres et la riposte, on l'a compris, sera la répression pure et dure. Méfiance. Dans son discours, que beaucoup se plaisent à qualifier de pragmatique, je sens de forts relents de dogmatisme, pas vous ? Cet homme est "motorisé" par la pire espéce d'ambition, celle qui aspire au pouvoir tout court. Et ensuite ? Ne perdons jamais de vue les léçons de l'histoire. Mais avant de trop divaguer, je passe la parole au film de Thomas Lacoste "Réfutations" et aux 16 personnes qui, chacune dans son secteur, expriment leur craintes pour le futur immédiat, si Sarkozy est élu.
Le film est reparti en 4 vidéos, en ordre d'intérêt croissant, à mon avis.

REFUTATIONS, de Thomas Lacoste,
avec la participation de Jeanne Balibar (comédienne), Monique Chemillier-Gendreau (juriste), Anne Debrégeas (Fédération Sud-Energie), Eric Fassin (sociologue), Hélène Franco (Syndicat de la magistrature), Susan George (économiste), Michel Husson (économiste), Bruno Julliard (Uunef), Christian Lehmann (médecin), Nacira Guenif-Souilamas (sociologue), Thomas Heams (Convention pour la 6e République), Richard Moyon (Réseau Éducation Sans Frontière), Thomas Piketty (économiste), Emmanuel Terray (ethnologue), Louis-Georges Tin (maître de conférence, CRAN), Alain Trautmann (Sauvons la Recherche) et le soutiens de Alterdoc, Bastamag.org, Charlie Hebdo, Confluences, Editions La Découverte, Les Inrocks, l’Humanité, Le Passant Ordinaire, Marianne, Politis, Mouvements, Regards, Témoignage Chrétien, Vacarme.

Mention requise : « Pour soutenir cette action, qui en appelle de nouvelles, vous pouvez acheter le DVD du film Réfutations sur le site www.lautrecampagne.org ou par chèque (10 euros) à l’ordre de l’Autre Association, 3 rue des Petites Ecuries, 75010 Paris. »

Related Posts with Thumbnails